Eric Guglielmi, des clichés pour l’éternité.